MANDALA ET TRADITIONS ANCIENNES

Le mandala : symbole d’unité et de totalité.

 

Le mandala a été largement utilisé pour représenter : l’unité du monde, la structure de l’univers et de l’homme.

Symbole de totalité, le mandala est aussi outil de synthèse, support mnémotechnique et divinatoire.

 

NombreEtTemps
Les citations de cet article sont tirées du livre de Marie-Louise Von Franz, Nombre et temps, Editions La fontaine de pierre

Voir dans la librairie

 

§§§

Unité de monde

 

UnusMundus

 

 

“Différents types de mandala destinés à figurer un Unus Mundus (l’unité du monde), étaient des instruments de méditation conduisant à une concentration intérieure et a une unification de la personnalité. Ils constituent l’image d’un ordre supérieur dont la contemplation crée l’ordre dans l’homme lui-même. » page 192/193

 

 

Structure de l’univers et de l’homme

 

Le mandala a été adoptée pour représenter le monde dans sa globalité.

ManuscritCatalanAtlas catalan, manuscrit en espagnol du XIVème

 

Hildegard de Bingen, utilise l’image du mandala pour représenter l’unité intérieure de l’Homme.

HildegardDeBingenManuscrit Scivias de Hildegard de Bingen (religieuse bénédictine mystique née en 1098)

Objet de synthèse : mandalas mnémotechniques

 

« Les mandalas mnémotechniques constitueraient les premières tentatives en vue d’exprimer ce pressentiment d’un fondement numérique ordonné de nos processus mentaux. » page 206

« Pour Bruno Giordano, tout homme porte l’image de l’univers dans son âme. Quand, selon lui, on réforme et constelle positivement l’univers intérieur au moyen du mandala, on engendre en soi une personnalité supérieure. » page 191

 

 

 

BrunoGiordanoDetail

Illustration : Essai sur l’art de la mémoire par Bruno Giordano (savant italien né en 1548)

Mandala et divination

 

La sphère de Petosiris est un mandala de divination, datant de l’antiquité, combinant l’astrologie et la numérologie.

« On qualifie aujourd’hui de « hasard » ce qui ne peut être systématisé consciemment, en sous-entendant qu’il est inutile de vouloir l’explorer davantage. Cependant, c’est justement là que se trouve la porte d’entrée menant à de nouvelles connaissances possibles. Il semble en effet que des phénomènes parapsychologiques se produisent à une fréquence particulièrement grande dans l’entourage d’individus qui sont pressés par l’inconscient d’accomplir un progrès…Cela veut dire que chaque fois qu’une intention créatrice existe dans l’inconscient, il faut s’attendre à des phénomènes de synchronicité qualifiés par Jung d’actes de création. » page 231.

 

 

SphereDePetosiris

Sphère de Petosiris

 

yiKing

Yi king et ses 64 hexagrammes.

 

Voir aussi les pages :

Mandala, Jung et les alchimistes

Le mandala et l’unité perdue