MANDALA ET MÉLANCOLIE DE L’AME

A notre naissance, nous nous « cristallisons » dans la matière, et nous laissons derrière nous, une âme sœur.

 

Une partie de nous même reste dans le monde spirituel. Cette mémoire, plus ou moins vive,  de cette moitié serait source de mélancolie.

LesGemeaux

 

Un symbole d’unité

 

LesGemeaux2

 

La pratique du mandala, par sa forme centrée, par la puissance de son symbole d’unité, permet de rassembler ce qui est séparé. Par sa forme matricielle, le mandala nous ramène

 

 

symboliquement dans l’unité primordiale.
Ce bien-être évident atténue ce sentiment
de mélancolie et ramène le « sourire intérieur ».

La tradition du moyen-âge propose
de belles images des Gémeaux
qui illustrent parfaitement ce thème
.

 

 L’âme pacifiée rejoint l’unité

 

La tradition soufie l’exprime parfaitement

« L’âme pacifiée rejoint l’unité et vit dans cette unité. Cet état de paix ne connaît ni châtiment ni récompense, ni crainte ni espérance, il se caractérise par un détachement total. L’âme ne vit plus sous le mode de la dualité dans un tiraillement intérieur incessant. Elle a retrouvé en elle-même son point d’équilibre qui la met à égale distance de toute chose. »

Cheikh Khaled Bentounès – Thérapie de l’âme

Lire l’article « Thérapie de l’âme »


 

LesGemeaux3