LE MANDALA, JUNG ET LES ALCHIMISTES

Carl Gustav Jung, psychanalyste suisse, relève la  présence récurrente du mandala dans les rêves de ses patients.

 

Alchimie2

 


La présence récurrente du mandala dans les rêves et l’imagerie alchimiste  ont confirmé, dans l’esprit de Carl Gustav Jung, l’idée d’un inconscient collectif ou âme du monde.

 

 

 

 

Les alchimistes et le mandala

 

Les alchimistes auraient été davantage des chercheurs de vérité indépendants, plutôt qu’un courant de pensées organisé. La transmission se faisait de maître à élève. Il existe cependant des ouvrages largement illustrés. « La roue apparaît ici comme une représentation de la totalité, laquelle est l’essence même de la symbolique du mandala. » (psychologie et alchimie page 239)

« Le sommet de toute connaissance et de l’art mystique et le centre immanquable du milieu. l’Un est le point central du cercle… » (synchronicité et Paracelsica page 194)

« Le centre est une une idée fondamentale de l’alchimie. Au centre se trouve le point invisible qui est simple et ne se décompose donc plus, étant éternel…Rien n’est plus semblable à la divinité que le centre ; en effet celui-ci n’occupe aucun espace et ne peut ainsi être saisi, ni vu, ni mesuré. C’est pourquoi le centre est un abyme illimité de mystères. » (synchronicité et Paracelsica page 193)

 

 

 

Alchimie3

 

La pensée alchimiste

 

La pensée alchimiste prendrait ses sources dans les anciennes écoles de mystère égyptiennes, elle se serait également nourrie de la sagesse du Tao chinois. Elle aurait suivi de manière souterraine la pensée chrétienne à travers tout le Moyen-âge. Une voie mystique à la recherche de vérité qu’elle se refuse de cristalliser en dogme. Les alchimistes sont des hérétiques pour l’église.

 

 

De concile en concile cette église catholique transforme la vie en un gigantesque combat sanglant du bien contre le mal.

Alchimie4

Une voie de transformation

 

Les alchimistes, fins observateurs de la nature humaine, recherchent davantage des clés pour transmuter la matière vile de l’homme en matière pure (l’or) à lumière de l’esprit. L’or qu’ils cherchaient était bien davantage l’accomplissement de l’homme dans toute sa plénitude tel ce métal jaune, précieux aux yeux des alchimistes pour sa force symbolique. Pour s’accomplir l’homme doit se mettre lui même sur son établi, se chercher, se filtrer, se purifier, se marteler,  s’affiner, se ciseler, se former, se polir…Un dur labeur de morts et résurrections.

 

 

Alchimie5

Un langage sibyllin

 

Alchimie6

 

Ces chercheurs de vérité, en quête du Graal, ont appris le langage sibyllin pour ne pas finir sur les bûchers de l’inquisition, mais pas seulement : leur matériau d’observation était bien souvent les rêves qu’ils recevaient de leur inconscient via une imagerie symbolique, sujette à mille interprétations.

 

L’inconscient collectif

 

Carl Gustav Jung, ayant analysé des milliers de rêves de ses patients en tant qu’analyste, a l’intuition qu’il existe un inconscient collectif qu’il appelle aussi « l’âme du monde ». Cet inconscient se révèle à l’homme à travers des images que Jung a répertorié.

 

ouroboros

L’intuition

 

Alchimie

 

C’est en observant les écrits et les symboles alchimistes que Carl Gustav Jung a la confirmation de son intuition. L’homme, où qu’il soit sur la planète, est habité par les mêmes « grandes structures psychiques » qu’il appelle archétypes. Ils se manifestent, de façon autonome à l’homme à travers un répertoire d’images symboliques. Jung retrouve les mêmes symboles associés aux mêmes archétypes chez des personnes de cultures et de classes sociales différentes.

 

 

Le mandala, la manifestation de l’archétype de l’unité.

 

L’archétype d’unité et de totalité se révèle souvent à l’homme sous la forme d’un mandala associée à la quaternité. Carl Gustav Jung voit dans le mandala le symbole de la totalité

 

psychique de l’homme : « Je savais que j’avais atteint, avec le mandala comme expression du Soi, la découverte ultime à laquelle il me serait donné de parvenir. »
( « Ma vie », page 315)