Livre du mois « Sur les épaules de Darwin : Les battements du temps »

Le cercle des éléphants. Un cercle de protection, un cercle de sécurité pour les éléphanteaux

 

SurLesEpaulesDeDarwin

Nous avons évoqué à plusieurs reprises, le lien vital qui existe entre la forme centrée (mandala) et le vivant. Dans son ouvrage « Sur les épaules de Darwin. Les battements du temps », Jean-Claude Ameisen nous en donne une très belle illustration.

Chez les éléphants en cas de danger, la matriarche, la femelle la plus âgée, commande au groupe de se rassembler en forme de cercle avec les individus les plus jeunes au centre. Cette disposition nous renvoie directement à la structure du mandala : une zone de sécurité, une zone limite, une frontière qui sécurise ce qui est à l’intérieur. Le point central matérialise le projet fondamental du vivant, c’est à dire la sauvegarde de la vie. Dans un groupe d’éléphants il s’agit de la perpétuation de l’espèce que représentent les enfants et les jeunes adultes. La limite extérieure ne peut pas être franchie, elle est protégée par les adultes les plus âgés : ceux qui connaissent le mieux le milieu ainsi que les stratégies des prédateurs ; ceux qui ont les défenses les plus longues, et les oreilles les plus grandes pour refermer le cercle sur leur projet de vie : les jeunes. Les éléphants pratiquent le mandala instinctivement. Les hommes imiteront ces stratégies en fondant leurs premières villes fortifiées.

 

EléphantsGroupe

 

Jean-Claude Ameisen  né le 22 décembre 1951 à New York, est un médecin, immunologiste et chercheur français en biologie. Il est directeur du Centre d’études du vivant de l’Institut des humanités de Paris de l’université Paris Diderot et président du Comité consultatif national d’éthique. Il est auteur de nombreux ouvrages.

 

Pour acheter le livre et lire l’article page 48

Pour découvrir ses ouvrages et ses participations à des ouvrages collectifs :

Pour écouter les émissions de Jean-Claude Ameisen