LA PÉDAGOGIE DES STAGES MANDALA

L’esprit des stages et des ateliers. L’esprit c’est le souffle. Ce souffle est largement donné par l’animateur et ses méthodes. Voici quelques règles de base de LaVoieDuMandala pour que vous sachiez « où vous mettez les pieds » en vous inscrivant à un stage.

MainDessinMandala

Le mandala sollicite notre imagination créatrice

Pour que celle-ci s’exprime librement, quelques conditions sont nécessaires. Le stagiaire doit se sentir en sécurité, c’est-à-dire respecté dans ce qu’il est, dit ou fait.

 

Un espace où les jugements ne sont pas admis

Le dessin centré est toujours l’expression de ce que chacun a de plus intime au fond de lui. Pour cette raison, les réalisations des stagiaires ne feront l’objet d’aucun commentaire ni jugement de valeur, ni d’aucune interprétation.

 

Un temps de réalisation, un temps d’expression des ressentis

Pendant les temps de partage, chacun dit ce qu’il a envie de mettre en commun. Chaque parole est écoutée avec respect. Seule l’animatrice se permettra, si elle le sent, de poser des questions pour permettre à la personne d’aller plus loin dans l’expression de son ressenti. L’objectif est que chacun, individuellement, prenne conscience de la relation qui existe entre le dessin centré, ses émotions et son dessein de vie.

 

Réaliser un mandala est une signature personnelle

Nous avons une diversité de manières de coloriser ou de créer un mandala aussi différentes que nos empreintes digitales. Cette expression personnelle doit être regardée comme une richesse par tous les pratiquants. C’est le cœur de l’esprit de cette activité. Elle ne doit en aucun cas être vue, interprétée ou vécue comme ayant une valeur esthétique ou devant répondre à des écoles stylistiques. Seule l’expression libre et personnelle de chacun compte.

 

Le mandala : une démarche de sens

LaVoieDuMandala est très attachée au sens des pratiques. Colorier et créer des mandalas est certes une détente, mais avant tout c’est un chemin vers soi.