LES MANDALAS DU MONDE

Le mandala est un mot emprunté à la langue tibétaine. Le mandala est une structure unique qui se dissimule sous un habillage culturel différent d’un pays à l’autre. Il prend des noms différents suivant son pays d’origine. En Europe, le terme mandala, tend ces dernières années, à devenir un terme générique. Ci-dessous quelques déclinaisons de cercles centrés issus de différentes cultures.

 MandalaDuMonde3

Le signe astrologique du Soleil

Ce signe correspond à la structure de base du mandala  : un point central et son cercle. De nombreux pétroglyphes représentent ce signe qui semble être né avec l’humanité, depuis que l’homme regarde les étoiles.

 

Les spirales

La spirale compte parmi les mandalas archaïques. De beaux spécimens se trouvent gravés sur un monolithe à l’entrée du tumulus de Newgrange en Irlande.

 

Les labyrinthes

Ne pas confondre dédale et labyrinthe, l’un cherche à nous perdre, l’autre à nous mener vers le centre… Une des plus anciennes de ces représentations se trouve sur une tablette de l’époque Mycénienne (1400 av. JC).

 

MandalaDuMonde1

Les cercles concentriques aborigènes

Des séries de cercles concentriques, dans les peintures aborigènes, font référence à des sites sacrés.

 

Les peintures de sable des indiens Navajos

Ces peintures sont réalisées par un homme-médecine lors de séances de guérison. Ces dessins très élaborés présentent souvent une forme de mandala. Ils sont réalisés avec des sables de couleur comme souvent les mandalas tibétains. Ils sont également éphémères

 

La roue de la Sagesse.

Elle se trouve sur les temples en Inde. Elle est similaire à une roue de charrette à huit rayons principaux et huit rayons intermédiaires.

 

MandalaDuMonde2

La croix cerclée.

Ce sont les croix celtes et certaines croix primitives de l’ère chrétienne. Elles sont sculptées ou parfois gravées sur des mégalithes.

 

La fleur de vie

Ce motif, appelé aussi œuf de vie, est une fleur à six pétales ; les archéologues en ont découvert dans plusieurs pays. On le trouve dans le centre de quelques yantras. C’est une version florale du Sceau de Salomon. C’est également la première rosace que nous avons tous réalisée quand nous avons reçu notre premier compas.

 

Les Kolams ou Rangolis

Ces tracés éphémères se font en Inde du Sud. C’est l’affaire des femmes qui, chaque matin, tracent des dessins centrés sur le seuil de leur maison avec de la poudre de riz, en signe de bénédiction et de bienvenue.

 

 

MandalaDuMonde4

 La roue de la médecine et roue solaire.

Roue médecine et roue solaire ont la forme d’une croix cerclée. Dans la roue médecine, chacune des branches de la croix a une couleur différente correspondant à une des quatre directions. Il est possible que les roues solaires soient les ancêtres des premiers cadrans solaires. La plus ancienne date du paléolithique et a été découverte en Rhodésie.

 

La roue du temps

La roue du temps est la traduction du mandala de Kalachakra. Cette notion de roue est très liée à la forme du mandala indiquant par là son lien avec le mouvement et l’énergie produite. Les mandalas tibétains sont souvent bâtis à partir d’un carré inscrit dans un cercle. Ce carré représente un palais avec ses quatre portes ouvertes sur les quatre directions. Dans ces mandalas nous retrouvons aussi la symbolique des couleurs liées aux quatre directions comme dans la roue de la médecine.

 

Les Yantras de l’Inde

Ces dessins centrés évoquent souvent la forme du lotus par ses pétales qui viennent en couronne autour du centre. Ce centre présente une trame de triangles qui s’enchevêtrent. Dans ce type de mandala le 3, sous forme de triangle, semble prendre le pas sur le 4 que nous avons rencontré dans les types de mandala précédents.

 

.

MandalaDuMonde2

 Les rosaces des Cathédrales

Rosace, vient du mot rose. Ce nom signe le lien qu’il y a entre la fleur et le mandala. Tout deux parlent de cercle, de centre, d’odeur de sainteté, d’amour et de fécondité.

 

Les ostensoirs

Objet de culte catholique, l’ostensoir est une trace vivante des racines archaïques de cette tradition. L’hostie au centre d’un soleil rayonnant rappelle cette volonté de la hiérarchie catholique de substituer la présence du Christ à l’astre solaire. Derrière cet objet de culte de forme circulaire rayonnante se cache la structure du mandala.

 

Les zodiaques

Les cultes liturgiques épousent les cycles de la nature. Pour cette raison il n’est pas rare de trouver des zodiaques, véritable pendule céleste, dans des lieux sacrés, quelque soit leur tradition. La plus ancienne roue du zodiaque a été trouvée en Égypte dans le temple de Dendérah.