LE MANDALA STIMULE CERVEAU DROIT ET CERVEAU GAUCHE

Le mandala équilibre les hémisphères droit et gauche du cerveau

CervauxGaucheDroit

Stimulation de l’hémisphère droit du cerveau

Par la plongée dans le monde de l’imaginaire, la pratique du mandala sollicite l’hémisphère créatif de notre cerveau. Le mandala nous ouvre à la dimension artistique, poétique et philosophique. Cette partie est sous développée dans notre monde occidental rationnel hyper technique dirigé par le cerveau scientifique.

Stimulation de l’hémisphère gauche du cerveau

L’hémisphère gauche est le lieu du langage. La pédagogie du mandala prévoit un temps de parole à la fin de chaque séance pratique. Tout ce qui a été vécu de façon non verbal dans l’imaginaire du cerveau droit sera conscientisé grâce à la mise en mots de son ressenti.

Chevalier2

 

Équilibre

Avec ce rythme à deux temps entre imaginaire et prise de conscience des émotions par la mise en mots, la pratique du mandala stimule l’équilibre entre ces deux mondes : celui de l’imaginaire et du rationnel. Pour que cet équilibre fonctionne harmonieusement il est important d’ouvrir d’abord la porte de l’imaginaire en toute liberté et ensuite d’amener la parole pour éclairer ce qui a été vécu.

Opposition

 

« Nous avons deux cerveaux, l’un logique et l’autre intuitif. Le cerveau logique interprète les mots et leur donne un sens en fonction du contexte. Le cerveau intuitif « entend » les mots bien au-delà de ce qu’ils sont censés vouloir dire. Notre cerveau logique peut aller loin dans la compréhension, mais il ne peut pas se passer du cerveau intuitif. Et quand ce dernier est invité à participer à notre effort pour comprendre, c’est comme si quelque chose se reconnectait…

 Duel2
 

… La compréhension n’est plus « à demie », elle devient entière, dans une soudaineté que la logique elle-même a du mal à suivre. »

 

7 questions sur le chemin de la guérison – page 139 – Philippe Dransart – Éditions Le Mercure Dauphinois.

 LeBaiser