LE MANDALA ET SES SYMBOLES

Le mandala porte la symbolique de tous les éléments qui partagent sa même structure de base : un centre et son cercle.

La symbolique du mandala s’enrichit de la symbolique de chacune de ses parties : le cercle, le centre, l’axe, l’espace entre le cercle et le centre…

l’œil

 

Unique et sans paupière, il est le symbole de l’Essence et de la connaissance divine.
L’œil, dans toutes les traditions égyptiennes, se révèle comme de nature solaire, source de connaissance, de lumière et de fécondité.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
*****

le ventre

Lieu des transformations, le ventre a été comparé au laboratoire de l’alchimiste.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
*****

la matrice

Le symbolisme de la matrice est universellement lié à la manifestation, à la fécondité de la nature, voire à la régénération spirituelle. La mythologie est très répandue de la Terre-Mère, homologue à la matrice, aux mondes souterrains, aux cavernes, aux gouffres. En d’autres régions, les sources sont dites issues de la matrice terrestre. Les mines sont aussi des matrices dont on extrait les minerais.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

le fruit

 Organe végétal, issu du développement de l’ovaire fécondé, qui succède à la fleur et contient les graines nécessaires à la reproduction.
http://www.cnrtl.fr/definition/fruit
Symbole d’abondance, débordant de la corne de la déesse de la fécondité. En raison des graines qu’il contient il est comparé à l’œuf du monde, symbole des origines.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

l’œuf

 Considéré comme contenant le germe à partir duquel se développera la manifestation, est un symbole universel et qui s’explique de lui-même. La naissance du monde à partir d’un œuf est une idée commune à plusieurs traditions. L’œuf est une réalité primordiale, qui contient en germe la multiplicité des êtres. De façon plus prosaïque l’œuf est signe de prospérité.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

le bouclier

 Le bouclier est symbole de l’arme passive, défensive, protectrice, bien qu’il soit parfois lui-même meurtrier. A sa force propre de métal ou de cuir, il associe magiquement des forces figurées. Le bouclier est en effet, dans bien des cas, une représentation de l’univers, comme si le guerrier qui le porte opposait le cosmos à son adversaire et comme si les coups de celui-ci frappaient bien au-delà du combattant qui se trouve en face de lui.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

la roue

 La roue tient de la perfection suggérée par le cercle, mais avec une certaine valence d’imperfection, car elle se rapporte au monde du devenir, de la création continue, donc de la contingence et du périssable.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

la fleur

 La fleur se présente souvent comme une figure-archétype de l’âme, un centre spirituel.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

le soleil

 S’il n’est pas dieu lui même, le soleil est chez beaucoup de peuples une manifestation de la divinité. Le soleil est la source de la lumière, de la chaleur et de la vie. Ses rayons figurent les influences célestes, ou spirituelles, reçues par la terre.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

Soucoupe volante

Les soucoupes volantes sont d’impressionnantes apparitions de la totalité ; leur rondeur simple figure bien cet archétype qui, nous le savons, joue un rôle principal dans l’union d’éléments opposés et apparemment incompatibles ; c’est pourquoi la forme ronde des soucoupes volantes compense au mieux la vie désarticulée de notre époque. En outre cet archétype a une importance capitale parmi les autres, car il est l’ordonnateur des états chaotiques et il confère la plus grande unité et la plus grande totalité possibles à la personnalité »
Carl Gustave Jung – Un mythe moderne – Idée Gallimard – page 57-58
 *****

l’Un

 Symbole de l’homme debout. L’un est également le Principe, non manifesté, c’est de lui que découle cependant toute manifestation et c’est à lui qu’elle revient, son existence éphémère épuisée : il est le principe actif : le créateur, l’un est le lieu symbolique de l’être, source et fin de toutes choses, centre cosmique et ontologique. Symbole de l’être, mais aussi de la révélation, qui est la médiatrice pour élever l’homme par la connaissance à un niveau d’être supérieur. L’un est aussi le centre mystique, d’où rayonne l’Esprit, comme un soleil.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont

La notion de centre dans le mandala est primordiale. C’est autour du centre que le dessin du mandala se construit. Le centre focalise le regard, il nous re-centre.

 

le centre

« L’homme est au centre d’un cercle, sa place réelle est toujours celle du milieu, la constellation humaine est inévitablement égocentrique. Où qu’il aille, l’homme emporte avec lui son propre centre. »
Adrian Frutiger, L’homme et ses signes.Il n’est pas à concevoir dans la symbolique comme une position simplement statique, il est le foyer d’où partent le mouvement de l’un vers le multiple, de l’intérieur vers l’extérieur, du non manifesté au manifesté, de l’éternel au temporel, tous les processus d’émanation et de divergence, et ou se rejoignent, comme en leur principe, tous les processus de retour et de convergence dans leur recherche de l’unité.
Cette notion de centre est liée également à celle de canal de communication. Le centre est en effet appelé le nombril de la terre. Le centre est symbole de la loi organisatrice.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

l’omphalos

 Il est universellement le symbole du centre du monde. Un très grand nombre de traditions font partir l’origine du monde d’un nombril, d’où la manifestation rayonne dans les quatre directions. L’Inde parle de l’ombilic de l’incréé sur lequel reposait le germe des mondes.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

le germe

 Premier rudiment d’un nouvel être végétal, qui apparaît dans l’ovaire par le fait de la fécondation. En général, premier rudiment de tout être organisé, végétal ou animal, apparaissant dans l’ovule fécondé.
http://francois.gannaz.free.fr/Littre/xmlittre.php?rand=&requete=germe&submit=Rechercher
 *****

le point

 Le point symbolise l’état limite de l’abstraction du volume, le centre, l’origine, le foyer, le principe de l’émanation et le terme du retour. Il désigne la puissance créatrice et la fin de toutes choses.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

le cœur

 Organe central de l’individu correspond de façon assez générale à la notion de centre. Si l’occident en fait le siège des sentiments, toutes les civilisations traditionnelles y localisent au contraire l’intelligence et l’intuition. Le double mouvement du cœur en fait aussi  le symbole du double mouvement d’expansion et de résorption de l’univers.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

la source

Carl Gustav Jung traduit le symbolisme archétypale de la source en la considérant comme une image de l’âme, en tant que origine de la vie intérieure et de l’énergie spirituelle.
 *****

la vacuité

 Elle se matérialise au point central immobile de la croix, principe immuable au milieu de la giration universelle, point sans point dont tout découle et ou tout retourne.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont

Autour du centre va se mettre en place un rythme, un mouvement. Le centre devient axe de rotation.

l’axe

L’axe autour duquel s’effectuent les révolutions du monde, relie entre eux les domaines ou les états hiérarchisé en leur centre. C’est le pilier cosmique. Cette notion d’Axis Mundi se trouve de l’Amérique à l’Australie en passant par l’Afrique et par la Sibérie. On la trouve aussi au Japon. Symbole de l’enroulement autour de l’axe de deux forces complémentaires qui s’équilibrent : les deux serpents du caducée…
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

la colonne

Élément essentiel de l’architecture, la colonne est support, elle représente l’axe de la construction et relie ses différents niveaux. Elle symbolise la solidité d’un édifice.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

l’arbre

Arbre de Vie, Axe du monde, L’arbre met en relation le monde chthonien et le monde ouranien. Il réunit tous les éléments, l’eau circule dans sa sève, l’air nourrit ses feuilles, la terre s’intègre à son corps par ses racines, le feu jaillit de son frottement.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

l’arbre

Le pôle est, par définition, le point fixe autour duquel s’effectuent les révolutions du monde. C’est le symbole de la stabilité au milieu du mouvement. C’est l’invariable milieu, le moyeu de la roue cosmique. L’arbre ou l’axe du monde joint le pôle terrestre au pôle céleste, le centre du monde à la constellation boréale. C’est pourquoi le pôle est généralement figuré par une montagne.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont

La périphérie du mandala peut prendre bien des noms…

la couronne

 La forme circulaire de la couronne indique la perfection et la participation à la nature céleste,
dont le cercle est le symbole. Elle unit dans le couronné ce qui est au-dessous de lui
et ce qui est au-dessus, mais en marquant les limites qui, en tout autre que lui, séparent le terrestre du céleste, l’humain du divin
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

la ceinture

La ceinture est avant tout un vêtement et même le premier vêtement. Elle relie l’un au tout
en même temps qu’elle lie l’individu. Elle matérialise un engagement. Elle est symbole de protection, de purification et de force.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

l’anneau

L’anneau sert a marquer un lien, à attacher. Il apparaît ainsi comme signe d’une alliance, d’un vœu, d’une communauté, d’un destin associé.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

l’arc en ciel

L’arc en ciel est chemin et médiation entre l’ici-bas et l’au-dessus. Il est le pont qu’empruntent dieux et héros entre l’autre monde et le nôtre. Cette fonction est quasi universelle. L’arc en ciel est généralement annonciateur d’heureux événements, liés à la rénovation cyclique.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

l’enceinte

La conception de l’enceinte rejoint dans le monde celtique celle du cercle et de l’enclos. Il s’agit essentiellement d’un lieu fermé. L’enceinte est symbole de la réserve sacrée, du lieu infranchissable, sauf à l’initié.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

l’enclos

L’enclos symbolise l’être intérieur. Les mystiques l’appellent la cellule de l’âme, le lieu sacré des visites et de la demeure divine. Il symbolise l’intimité dont chacun est le maître absolu et qu’il n’ouvre qu’aux êtres de son choix.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont

La surface circulaire entre le point et la périphérie du mandala est lieu de création, espace de liberté.

l’espace

L’espace, inséparable du temps, est à la fois le lieu des possibles, en ce sens il symbolise de chaos des origines, et le lieu de réalisation, il symbolise alors le cosmos, le monde organisé. Il bouillonne toujours de ces énergies dissipatives d’où résultent toujours d’imprévisibles ordres nouveaux.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

les point cardinaux

Ils figurent les 4 directions de l’espace, Nord-Sud, Est-Ouest, aux quels il convient d’ajouter la dimension verticale Zénith-Nadir, et la dimension intérieure : le centre. Ces lignes de force constitue la sphère totale de l’espace cosmique, et, symboliquement de la destinée humaine, le cadre dans lequel le monde issu du chaos s’organise, le lieu où se déploient toutes les énergies.
Ainsi les contraires sont reliés et même se contiennent l’un l’autre, aussi bien sur l’axe Est-Ouest que sur l’axe Nord-Sud. Et ces deux axes forment une croix au centre de la quelle – ce centre qui n’est autre que la place de l’homme – se superpose et se résout la double dualité.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont

Le mandala est étroitement lié à la croix et au carré que l’on retrouve dans les traditionnelles croix cerclées.

la croix

 Un des symboles attestés dès la plus haute Antiquité.
Comme le carré la croix symbolise la terre, elle est la base de tous les symboles d’orientation, au différents niveaux d’existence de l’homme. La croix a une fonction de synthèse et de mesure. En elle se joignent le ciel et la terre, s’entremêlent le temps et l’espace. Elle est le cordon ombilical jamais tranché du cosmos relié au centre originel. De tous les symboles, elle est le plus universel, le plus totalisant. Elle est le symbole de l’intermédiaire, du médiateur, de celui qui est par nature rassemblement permanent de l’univers, et communication terre-ciel, de haut en bas et de bas en haut. Elle est la grande voie de communication, c’est la croix qui découpe, ordonne et mesure les espaces sacrés. Elle explique le mystère du centre. Elle est diffusion, émanation, mais aussi rassemblement, récapitulation.
La croix, l’arbre, le bois, l’échelle est le pont sur lequel l’âme des hommes monte vers Dieu.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

le carré

Il est le symbole de la terre par opposition au ciel, mais aussi, à un autre niveau, il est le symbole de l’univers créé, terre et ciel, par opposition à l’incréé. Il est l’antithèse du transcendant. Le carré est une figure anti-dynamique, ancrée sur quatre côtés. Le carré implique une idée de stagnation, de solidification, voire de stabilisation dans la perfection.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont

La division du cercle crée un rythme dans le mandala. L’œil est en mouvement perpétuel autour du centre.

la circumambulation

Il est peu de rite aussi universellement attestés que la circumambulation. Elle a une valeur cosmique. L’imitation des cycles astraux a pour but d’assurer l’harmonie du monde en adaptant les rythmes du microcosme à ceux du macrocosme. Elle résume et rassemble l’univers dans le temple ou dans le monument qui en figure le centre.  Le temple c’est aussi l’axe du monde autour duquel évolue le tournoiement samsârique, jusqu’à ce que l’illumination en arrête la rotation : c’est alors que la circonférence se confond avec le centre.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

le labyrinthe

Le labyrinthe annonce la présence de quelque chose de précieux ou de sacré. La transformation du moi qui s’opère au centre du labyrinthe et qui s’affirmera au grand jour à la fin du voyage de retour, au terme de ce passage des ténèbres à la lumière, marquera la victoire du spirituel sur le matériel et, en même temps, de l’éternel sur le périssable, de l’intelligence sur l’instinct, du savoir sur la violence aveugle.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont
 *****

la spirale

La spirale, dont la formation naturelle est fréquente dans le règne végétal (vigne, volubilis) et animal (escargot, coquillages etc.) évoque l’évolution d’une force, d’un état. C’est un motif ouvert et optimiste.
Dictionnaire des symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont